Contactez-nous
Samedi 2 Juillet 2022

théâtre Garonne

Scène géographique

Par Jérôme Gac

Conviant à Toulouse des artistes installés aux quatre coins de l’Europe, le théâtre Garonne affiche une nouvelle saison qui allie théâtre, danse, arts plastiques et musique.

Les spectateurs toulousains connaissent bien les Flamands du collectif TG Stan, lesquels seront comme toujours au rendez-vous cette saison au Théâtre Garonne, puisqu’ils présentent notamment deux textes du Norvégien Jon Fosse (« Quoi/Maintenant », « Rambuku »). Retour également de l’auteur et metteur en scène portugais Tiago Rodrigues – par ailleurs nouveau directeur du Festival d’Avignon – avec « Please Please Please », interprété par les danseuses et chorégraphes La Ribot et Mathilde Monnier – cette dernière sera aussi à l’affiche avec sa pièce « Records », pour six danseuses. L’Américaine Meg Stuart présente « Cascade », tentative d’invention d’univers alternatifs par sept interprètes, et la chorégraphe Emmanuelle Huynh est seule en scène pour « Nuée », fruit d’un séjour au Vietnam.

 

La Baro D'Evel © Francois Passerini

« Là » © François Passerini

 

Parmi les événements les plus attendus cette saison, la compagnie circassienne Baro d’Evel reprendra « Là » (photo), premier volet du diptyque achevé la saison dernière avec « Falaise ». L’Italienne Sylvia Costa est attendue avec notamment « Comédie », de Beckett ; Gisèle Vienne adapte « L’Étang » de Robert Walser, avec notamment Adèle Haenel ; Nicolas Bouchaud interprète « Un vivant qui passe », d’après Claude Lanzmann ; Daria Deflorian et Antonio Tagliarini reviennent avec « Nous aurons encore l’occasion de danser ensemble », d’après « Ginger & Fred » de Federico Fellini.

Lire la suite...

Le festival In Extremis sera placé cette année sous le signe de l’hospitalité : on y retrouvera Sylvain Creuzevault avec son spectacle d’après Karl Marx, désormais intitulé « Banquet Capital », qui convie cette fois le public sur scène. Enfin, la musique contemporaine aura une large place, avec notamment la présence du compositeur Pierre-Yves Macé, de l’ensemble Dedalus et de l’Ensemble Multilatérale.

 

Showgirl © JePik

 

Cette saison s’ouvre en partenariat avec Le Printemps de Septembre qui invite l’artiste libanais Walid Raad, dont le travail mêle archives historiques, montages et compositions vidéos, photographies et collages, alors que les galeries souterraines du théâtre accueillent l’exposition photographique de Tim Etchells et Hugo Glendinning, « Empty Stages ». De son côté, Marlène Saldana joue « Showgirl », d’après un film de Paul Verhoeven.

Jérôme Gac
pour le mensuel Intramuros

 

 

 

 

PROJET ARTISTIQUE

Depuis sa fondation en 1988, le théâtre Garonne s’attache à promouvoir la création contemporaine, dans les domaines du théâtre, de la danse, de la musique et dans toutes les disciplines connexes aux arts de la scène.

Le théâtre Garonne s’applique à rendre visible la démarche d’artistes confirmés et à rendre possible l’émergence d’esthétiques innovantes, à l’échelle régionale, nationale ou internationale.

Au fil des saisons, les plateaux se sont ouverts à des metteurs en scène emblématiques qui ont interrogé les codes scéniques, l’écriture dramatique, ou encore la place des spectateurs.

UNE SAISON AVEC LES ARTISTES

L’accompagnement des artistes et de leurs projets est depuis toujours une raison d’être de Garonne.
Cette saison, certainement plus qu’aucune autre, le théâtre conforte cet engagement, en proposant à de nombreuses compagnies françaises et internationales des moyens de financer leurs productions, de les présenter à Garonne ou ses partenaires, et parfois d’en organiser les tournées afin de les rendre visibles auprès d’un bien plus large public, en France et au-delà.

La production est la colonne vertébrale de la saison 21-22, avec pas moins de 17 coproductions (où Garonne investit des moyens dans la création de nouveaux spectacles), et 7 productions déléguées (où Garonne organise et accompagne la tournée française / européenne des spectacles).

La grande majorité des créations et coproductions initialement prévues la saison passées se voient maintenues en 21-22 (Nathalie Nauzes, tg STAN, Meg Stuart, Isabelle Luccioni, Silvia Costa ou encore Gisèle Vienne. D’autres le seront dans la saison suivante (Tiago Rodrigues, Grace Ellen Barkey, Alain Béhar…).

Parallèlement, Garonne accompagne de nouvelles productions : Deflorian-Tagliarini, Stéphanie Fuster, Mathilde Monnier.

Pour nous accompagner, nous inventons chemin faisant une association inédite avec un bureau de production indépendant, OTTO Productions, qui s’est installé en 2020 dans nos murs : nous travaillons ensemble sur cinq projets en cours et à venir : Maîtres anciens et Un Vivant qui passe de et par Nicolas Bouchaud, Records de Mathilde Monnier, Please Please Please de Mathilde Monnier, La Ribot et Tiago Rodrigues, ainsi que l’accompagnement de la compagnie Toro Toro.

LES ARTISTES ACCOMPAGNÉS

Le théâtre Garonne s’est imposé au fil du temps comme une maison pour les artistes et un maillon incontournable de la production des œuvres, tant au niveau local qu’international. À Garonne, nous parlons plus volontiers d’accompagnement d’artistes, un travail au long cours, qui implique une relation de confiance mutuelle. Cet accompagnement peut prendre diverses formes : coproduction (soutien financier), production déléguée (organisation de tournée, soutien logistique ou administratif), mise à disposition d’espaces (résidences, soutien technique). Chaque histoire est différente et les niveaux d’engagement varient selon les projets. Avec certains artistes, l’accompagnement d’un projet pourra se transformer, au fil des saisons, en véritable compagnonnage.

Les artistes accompagnés en 2022 sont :

​AZKONA TOLOZA (ESPAGNE-CHILI) / NICOLAS BOUCHAUD / ENSEMBLE DÉDALUS / PIERRE-YVES MACÉ / MATHILDE MONNIER / TG STAN (BELGIQUE) / TORO TORO